• Pascal Lamontagne

Drainage des fondations et protection contre l'humidité

Mis à jour : 25 févr. 2019


Pour éliminer l'eau souterraine ou de surface que le nivellement du terrain n'a pas éloignée du bâtiment, il faut prendre certaines mesures en vue d'assurer le drainage adéquat des fondations et leur protection contre l'humidité.

Drainage des fondations

L'approche la plus fréquente du drainage des fondations est illustrée dans la figure 1. Elle prévoit l'utilisation d'un drain agricole (tuyau continu et perforé qui peut être rigide ou souple) mis en place le long de la semelle des murs de fondation et recouvert d'un matériau granulaire (gravier) avant le remblayage.


Drain de fondation intérieur, schéma de drainage

Figure 1- Meilleure pratique associée à la conception du drainage des fondations

Il est important de ne pas oublier que bien que la figure 1 illustre la meilleure pratique la plus répandue, cette approche ne vise néanmoins pas à évacuer de grands volumes d'eau des semelles de votre drain. Les situations qui suivent requièrent une certaine planification supplémentaire qui favorisera l'efficacité du drainage des semelles.

  • La distance parcourue par l'eau dans le tuyau de drainage et le gravier (de l'arrière de la maison à l'égout pluvial ou au puisard) peut parfois être relativement longue, ce qui crée une résistance élevée à l'écoulement et réduit le débit d'eau.

Envisager la pose d'une conduite supplémentaire de raccordement à l'égout pluvial ou au puisard de manière à ce que les deux côtés de la maison puissent être drainés directement.

  • Les cannelures du tuyau de drainage, qui sont nécessaires à sa résistance et à sa souplesse, créent du frottement dans le tuyau, ce qui ralentit l'écoulement de l'eau. De même, les nombreux angles associés à un plan d'étage complexe ou à un garage attenant introduisent des coudes dans le tuyau de drainage, ce qui augmente encore plus la résistance à l'écoulement.

Utiliser dans votre drain une canalisation droite non perforée dans les zones où il n'y a aucune eau à drainer provenant de la surface, par exemple sous un garage attenant; prolonger le tuyau de drainage perforé le long du côté de la maison où se trouve le garage de manière à ce qu'il rejoigne celui qui est parallèle à la façade de la maison. Cette configuration permet d'éliminer deux angles lorsque le garage est intégré à la maison.

  • Les semelles de maison sont généralement de niveau, ce qui signifie que le « canal » adjacent à la semelle est lui aussi essentiellement de niveau. Ce canal est formé par le bord de la semelle, le sol et la face de l'excavation, et constitue un espace dans lequel l'eau peut s'accumuler, puis s'écouler vers les conduites raccordées à l'égout pluvial ou au puisard (voir la figure 1). Cependant, dans un sol à faible perméabilité tel que l'argile, l'eau a tendance à demeurer sur place, même en présence de tuyaux de drainage et d'une quantité suffisante de gravier. Dans de l'eau au repos, le silt a tendance à se déposer, ce qui réduit la surface d'écoulement disponible dans le tuyau et le gravier, et dans certaines conditions obstrue totalement les deux.

De la façon indiquée dans la figure 1, placer le drain agricole ou le tuyau de drainage sur une couche de matériau perméable. Cela pourra prolonger la vie utile du tuyau, car le silt se dépose alors dans le matériau granulaire sous ce dernier (et non à l'intérieur du tuyau).

  • Lorsque l'eau doit parcourir une distance relativement longue, un tuyau de drainage (standard) incliné et muni de perforations aléatoires ne permet pas d'obtenir le résultat souhaité. Les ondulations créent un frottement supplémentaire et les perforations empêchent la pression d'eau de monter, c'est-à-dire la formation d'une accumulation d'eau à l'intérieur du tuyau. Cette accumulation est nécessaire pour pousser l'eau dans le tuyau et le gravier vers l'égout pluvial ou le puisard.

Il existe maintenant dans le marché certains systèmes de drainage exclusifs qui comportent des tuyaux dont les parois latérales comportent des fentes, et des canaux rectangulaires lisses, sans perforations dans le fond. L'inclinaison de ces canaux vers le raccordement à l'égout pluvial ou au puisard peut améliorer le débit d'évacuation de l'eau.

Même lorsque toutes ces meilleures pratiques sont suivies, il faut encore insister énormément sur l'importance de garder l'eau à l'extérieur du système de drainage des fondations. Le drainage des semelles est le maillon le plus faible du système et cela doit être reconnu dans le plan de drainage global.

Protection contre l'humidité

Les murs de fondation au-dessous du niveau du sol sont entourés de sol contenant de l'humidité. En donnant au sol une pente adéquate en direction opposée au bâtiment et en posant une couche de recouvrement imperméable, il est possible de minimiser la quantité d'eau dirigée vers la partie des murs qui se trouve sous le niveau du sol, sans toutefois l'éliminer complètement. Il existe deux façons répandues d'aborder la protection contre l'humidité de la partie des murs de fondation qui se trouve sous le niveau du sol.

La première façon nécessite d'utiliser une membrane de drainage ou une isolation par l'extérieur pour empêcher l'eau de passer par les fissures et les pores des ouvrages de fondation. La seconde prévoit l'utilisation d'un remblai granulaire perméable pour évacuer l'eau en vrac et une protection contre l'humidité pour empêcher la migration de l'eau par les pores du béton.

Les deux approches permettent d'obtenir une voie verticale (espace d'air) qui sert à évacuer l'eau le long de l'interface sol-mur et elles sont toutes les deux suppléées par une seconde surface résistante à l'eau (membrane ou tablier hydrofuge) qui force celle-ci à descendre jusqu'à la semelle.

Chacune de ces approches comporte des avantages. Par exemple, dans de nombreuses régions du Canada, les matériaux de remblai granulaires sont faciles à trouver et peu coûteux. Il est toutefois également possible d'utiliser des membranes de drainage dans des conditions de sol et de météo défavo­rables, et d'éviter ainsi de devoir payer pour faire évacuer le sol excavé. Les deux approches permettent d'obtenir un drainage périphérique efficace des murs de sous-sol.

Peu importe l'approche utilisée, une fois que le système de protection des murs du sous-sol contre l'humidité est en place, il faut prêter attention au nivellement et au recouvrement du tablier (voir la figure 2, dans la section « Nivellement du terrain » ) qui entoure le bâtiment et s'assurer que l'eau est éloignée de l'interface entre le niveau du sol et le mur du sous-sol. Le nivellement et le recouvrement du système de drainage périphérique empêchent celui-ci de devenir surchargé au point où sa capacité d'achemi­nement est dépassée.

Il existe divers moyens pour recouvrir un système de drainage : une des options nécessite d'utiliser un sol cohésif à grain fin et à faible perméabilité, tel que l'argile. Une autre technique de recouvrement, plus efficace, prévoit l'utilisation d'une membrane ou d'un panneau isolant à faible perméabilité placé immédiatement sous le niveau du sol et incliné en direction opposée au mur. Dans tous les cas, la pente doit absolument être conservée après le tassement du sol et le recouvrement doit se prolonger au-delà de la limite de l'excavation et du remblayage.

Le nivellement et le recouvrement sont les dernières étapes de la mise en place du système de drainage des fondations; celui-ci est alors raccordé au système de nivellement et de drainage du terrain, ce qui permet de maîtriser les eaux de surface.

Source : www.nrc-cnrc.gc.ca

Publié par BoxCom / conception de site web à Québec


293 vues
ADRESSE
TOUS NOS SERVICES

© 2017 Entreprises Bruno Levesque.

Conception de site web par boxcom.ca

APPELEZ-NOUS
ÉCRIVEZ-NOUS
HEURE D'OUVERTURE

Lun - Ven : 7h00 - 17h00

Bureau administratif :

116, Louis-Chardon,  
Québec, Qc
G1B2S5

Entrepôt :

1251, Paul-Émile Giroux

Québec, Qc

G1C0K9

  • Facebook - White Circle
À propos